Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

programme de SVT raccourci au collège

PSVTRC

Bienvenue les 5e

Ci-dessous vous avez votre cours de SVT du niveau de 5e. Commencez à le lire. Si vous voulez, vous avez la possibilité de télécharger votre cours format PDF. N'hésitez pas à le faire, si nésséssaire. Commencez dès maintenant. En route !

SVT 5e
370 ko
SVT_5e.pdf

Votre cours format PDF SVT 5e

Tentez de le télécharger en cliquant sur le dessin à gauche, puis de l'ouvrir, car au moment où vous n'aurez plus internet...

Ensuite, en ouvrant votre cours format PDF, vous aurez droit aux exemples et au images. Ci-dessous vous avez seulement le cours.

SVT 5e

I) Respiration des êtres vivants et occupation des milieux

Quel que soit leur milieu de vie, les êtres vivants respirent : ils absorbent du dioxygène (O2) et rejettent du dioxyde de carbone (CO2).

Chez les animaux, les échanges gazeux (dioxygène et dioxyde de carbone) entre l’air ou l’eau et l’organisme se font par l’intermédiaire d’organes respiratoires : branchies, trachées et poumons.

Cette diversité d’appareils respiratoires permet aux animaux d’occuper différents milieux.

II) Lien entre la respiration et l’occupation d’un milieu, influence de l’Homme

 

La température de l’eau, mais aussi son agitation, influent sur l’oxygénation des milieux aquatiques. Ainsi, plus la température de l’eau est élevée, plus la teneur en dioxygène est faible. De plus, plus l’eau est agitée, plus la teneur en dioxygène est élevée.
Ainsi, les caractéristiques d’un milieu de vie déterminent les conditions de respiration et influencent la répartition des organismes vivants.
Parfois, les caractéristiques d’un milieu peuvent être modifiées (par exemple, de fortes températures peuvent engendrer une augmentation de la température de l’eau). Ces modifications peuvent entraîner la disparition de certaines espèces d’êtres vivants et modifier la biodiversité du milieu concerné.

La température de l’eau, mais aussi son agitation, influent sur l’oxygénation des milieux aquatiques. Ainsi, plus la température de l’eau est élevée, plus la teneur en dioxygène est faible. De plus, plus l’eau est agitée, plus la teneur en dioxygène est élevée.

Ainsi, les caractéristiques d’un milieu de vie déterminent les conditions de respiration et influencent la répartition des organismes vivants.

Parfois, les caractéristiques d’un milieu peuvent être modifiées (par exemple, de fortes températures peuvent engendrer une augmentation de la température de l’eau). Ces modifications peuvent entraîner la disparition de certaines espèces d’êtres vivants et modifier la biodiversité du milieu concerné.

À connaître :

• oxygénation : quantité de dioxygène dissous dans l’eau.

• espèce : ensemble d’individus qui se ressemblent, qui peuvent se reproduire entre eux et dont la descendance est fertile (féconde).

• biodiversité : richesse en espèces animales et végétales d’un milieu de vie.

L’Homme par son action sur le milieu peut modifier la teneur en dioxygène de l’eau et donc la répartition des organismes vivants. Il agit ainsi sur la biodiversité.

III) Différences entre organisme au repos et en activité, échanges au niveau des organes

Au cours d’une activité musculaire, des modifications (rythmes cardiaque, respiratoire, température corporelle) s’observent à l’échelle de l’organisme.

à connaître :

• Rythme (ou fréquence) respiratoire : nombre de mouvements respiratoires par minute ; c’est-à-dire le nombre d’inspirations ou le nombre d’expirations. (1 inspiration + 1 expiration = 1 mouvement respiratoire)

• Rythme (ou fréquence) cardiaque : nombre de battements du coeur par minute. On peut le mesurer en prenant son pouls.

Les organes sont richement irrigués par des capillaires.

Ils prélèvent dans le sang des nutriments (comme le glucose).

Les organes sont le siège de réactions chimiques entre les nutriments et le dioxygène.

Ces réactions chimiques libèrent de l’énergie qui permet le fonctionnement de l’organe et le rejet des déchets (urée, dioxyde de carbone...).

Une partie de l’énergie libérée est transférée sous forme de chaleur.

Les muscles, comme les autres organes, réalisent avec le sang des échanges qui varient selon leur activité.

Les modifications s’observent donc à l’échelle de l’organe.

à connaître :

• Débit sanguin : volume de sang passant dans un organe pendant une minute (mL/min).

• Capillaire : vaisseau très fin présent dans un organe.

• Irrigation sanguine : apport de sang dans un organe (synonyme : vascularisation).

• Nutriment : matière organique utilisée par les organes pour leur fonctionnement.

• Réaction chimique : action entre des éléments chimiques qui se transforment en d’autres éléments. Certaines réactions libèrent de l’énergie.

• Énergie : résultat de l’utilisation de nutriments ; elle permet le fonctionnement de

l’organisme.

IV) Renouvellement et échanges dans les poumons

Le dioxygène utilisé par les organes provient de l’air.

Les mouvements respiratoires permettent de renouveler l’air au niveau des alvéoles.

L’air entre par la bouche ou le nez et est conduit jusqu’aux alvéoles par la trachée, les bronches et les bronchioles.

à connaître :

• Mouvements respiratoires : inspiration et expiration ; ils permettent la circulation de l’air dans l’organisme.

• Inspiration : entrée d’air dans les poumons.

• Expiration : sortie d’air des poumons.

• Diaphragme : muscle fermant le bas de la cage thoracique.

• Cage thoracique : espace délimité par les côtes contenant le coeur et les poumons (c’est-à-dire le thorax).

Le passage du dioxygène a lieu au niveau des alvéoles pulmonaires. Le dioxygène passe de l’air des alvéoles pulmonaires dans le sang des capillaires. Ce passage est facilité par la grande surface alvéolaire et par sa vascularisation importante.

V) Substances nocives pour l'appareil respiratoire. Aliments transformés en nutriments

Des substances nocives, plus ou moins présentes dans l’environnement, perturbent le fonctionnement de l’appareil respiratoire et favorisent l’apparition de certaines maladies.

Les aliments entrent par la bouche et constituent le bol alimentaire.

Les aliments suivent un tube plus ou moins renflé, le tube digestif, qui est successivement constitué de l’oesophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin et enfin le rectum.

Autour de ce tube se trouvent le foie et le pancréas.

Les excréments sortent par l’anus.

Au cours de ce trajet, les aliments sont transformés (en particulier, les aliments sont transformés en chyme).

VI) Transformation et absorption des nutriments

 

Une enzyme est une substance présente dans le tube digestif dont l’action permet de transformer les aliments consommés.
L’ensemble de ces transformations est appelé digestion.
Le résultat de la digestion des aliments est la formation de nutriments.
Les transformations chimiques complètent l’action mécanique (qui augmente la surface d’action des enzymes).
L’intestin grêle possède une grande surface richement vascularisée par des capillaires. Ceci favorise l’absorption intestinale, c’est-à-dire le passage des nutriments dans le sang au niveau de l’intestin grêle.

Une enzyme est une substance présente dans le tube digestif dont l’action permet de transformer les aliments consommés.

L’ensemble de ces transformations est appelé digestion.

Le résultat de la digestion des aliments est la formation de nutriments.

Les transformations chimiques complètent l’action mécanique (qui augmente la surface d’action des enzymes).

L’intestin grêle possède une grande surface richement vascularisée par des capillaires. Ceci favorise l’absorption intestinale, c’est-à-dire le passage des nutriments dans le sang au niveau de l’intestin grêle.

VII) Elimination des déchets, circulation sanguine

Le dioxyde de carbone du sang passe dans l’air au niveau des alvéoles pulmonaires. Il est donc rejeté à l’extérieur de l’organisme (lors de l’expiration) au niveau des poumons.

Les autres déchets sont excrétés au niveau des reins ; les reins filtrent en permanence le sang et fabriquent ainsi l’urine.

L’urine s’écoule du rein vers la vessie en passant par l’uretère.

L’excrétion est la fonction qui consiste à rejeter les éléments inutiles ou toxiques pour l’organisme.

Le coeur est un muscle creux, constitué de deux parties, une droite et une gauche, séparées par une cloison.

Le coeur est relié aux vaisseaux sanguins.

Il fonctionne de façon rythmique et permet le mouvement du sang.

Le sang circule à sens unique dans le circuit fermé.

VIII) L’appareil circulatoire, son fonctionnement et son entretien

Les organes sont reliés entre eux par des vaisseaux sanguins. La circulation sanguine assure la continuité des échanges au niveau des organes.

Il existe trois types de vaisseaux : artères, veines et capillaires.

Le sang ne circule que dans un seul sens : il arrive aux organes par des artères et repart par des veines.

Les capillaires, vaisseaux très fins et très nombreux, sont situés dans les organes et permettent les échanges entre le sang et les organes.

L’ensemble des vaisseaux forme un circuit fermé dans lequel circule le sang.

La circulation pulmonaire permet au sang de réaliser ses échanges avec les alvéoles pulmonaires.

La circulation générale permet :

– au sang d’être enrichi en nutriments au niveau de l’intestin grêle ;

– à tous les organes d’être alimentés de la même façon en nutriments et de décharger leurs déchets.

Le système circulatoire peut s’obstruer et provoquer en aval un arrêt de la circulation sanguine.

Le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire est favorisé par l’activité physique.

Une alimentation trop riche, la consommation de tabac, l’excès de stress sont des facteurs responsables de maladies cardio-vasculaires.

IX) L’observation d’un paysage

 

Les roches constituant le sous-sol subissent, à la surface de la Terre, une érosion.
L’érosion est un mécanisme où les particules de sol sont détachées et déplacées de leur point d’origine.
Voici quelques exemples d’érosion :

Les roches constituant le sous-sol subissent, à la surface de la Terre, une érosion.

L’érosion est un mécanisme où les particules de sol sont détachées et déplacées de leur point d’origine.

X) Le paysage est en perpétuelle évolution : l’érosion

L’érosion est l’usure des roches.

Les roches constituant le sous-sol, subissent à la surface de la Terre une érosion dont l’eau est le principal agent.

Le modelé est l’ensemble des formes du relief d’un paysage.

Le modelé actuel du paysage résulte de l’action de l’eau sur les roches.

Les roches résistent plus ou moins à l’action de l’eau, par exemple le calcaire est dissous par l’acidité des eaux de pluie et de ruissellement qui sont chargées en dioxyde de carbone, donc acides.

Les particules, aussi appelées sédiments, sont issues de l’érosion des roches par différents agents.

Au cours de l’érosion des roches, des particules de différentes tailles peuvent être entraînées par des agents de transport ou rester sur place.

Le modelé actuel du paysage résulte de l’action de l’eau sur les roches.

Expérience

Le but de cet expérience sera de réaliser une maquette d’érosion de roche, produite par l’eau sur du sable.

Pour cela, il vous faut : un bac (ou une bassine), du sable, quelques cailloux, un arrosoir rempli d’eau.

Maintenant que vous avez tout le matériel nécessaire, vous pouvez commencer l’expérience en suivant les étapes suivantes.

1) Versez le sable dans votre bassine.

2) Posez les cailloux sur le sable dans différents endroits.

3) Avec votre arrosoir, versez l’eau dans la bassine.

Conclusion : Vous remarquez que vos cailloux ont formé des cheminées de fées (voir photos suivantes) par l’action de l’eau de votre arrosoir qui a poussé votre sable dans la bassine.

XI) Les roches sédimentaires : leur formation et les conditions de formation

 

La sédimentation correspond essentiellement au dépôt de particules issues de l’érosion.
Les sédiments, après compaction et cimentation, donnent des roches sédimentaires.
Une roche sédimentaire est une roche qui se forme à partir d'un sédiment. Par exemple, le calcaire.

La sédimentation correspond essentiellement au dépôt de particules issues de l’érosion.

Les sédiments, après compaction et cimentation, donnent des roches sédimentaires.

Une roche sédimentaire est une roche qui se forme à partir d'un sédiment. Par exemple, le calcaire.

Les roches sédimentaires peuvent contenir des fossiles : traces ou restes d’organismes ayant vécu dans le passé. L’être vivant à l’origine du fossile est contemporain de la sédimentation.

Les observations faites dans les milieux actuels, transposés aux phénomènes du passé, permettent de reconstituer certains éléments des paysages anciens.

Les roches sédimentaires sont donc des archives du passé.

XII) L’Homme utilise les roches et est responsable vis-à-vis de son environnement

L’Homme prélève dans son environnement géologique les matériaux qui lui sont nécessaires.

Une carrière est un site d’extraction de roches et/ou de matériaux destinés à la construction ou à l’industrie.

L’exploitation d’une carrière modifie le paysage.

L’Homme prélève dans son environnement géologique les matériaux qui lui sont nécessaires ( - pour son habitation par exemple l’ardoise, - pour la création d’énergie par exemple le pétrole - pour son alimentation par exemple le sel de mer) et prend en compte les conséquences de son action sur le paysage.

L’Homme peut prévenir certaines catastrophes naturelles en limitant l’érosion.

 

 

 

Si vous voulez mieux comprendre le cours, vous avez la possibilité de télécharger le cours format PDF et consulter le cours avec beaucoup d'exemples, d'images et surtout des schémas.


Votre cours format PDF SVT 5e

Tentez de le télécharger en cliquant sur le dessin à gauche, puis de l'ouvrir, car au moment où vous n'aurez plus internet...

Ensuite, en ouvrant votre cours format PDF, vous aurez droit aux exemples et au images. Ci-dessus vous avez seulement le cours.

SVT 5e
370 ko
SVT_5e.pdf

Contact

Si vous voulez nous poser une question, signaler une erreur dans le cours, ou même nous envoyer des documents supplémentaires à propos du programme de SVT, contactez-nous au :

e-mail : programmesvtraccourcicollege@gmail.com 

facebook : rechercher : SVT raccourci (compte)

                                    Programme de SVT raccourci (page)


Si notre site vous a plus, vous avez la possibilité de le partager en cliquant sur l'une des icônes figurant à droite.

Cours trié de: http://www.academie-en-ligne.fr/College/Ressources.aspx?PREFIXE=AL4SV51